Une nouvelle étape importante pour GTA a été franchie avec le FPSO Sail Away : Le premier gaz est désormais imminent

FPSO. Gaz

La première production d’hydrocarbures de la région MSGBC est officiellement à portée de main, ce qui laisse entrevoir de nouvelles possibilités de croissance économique généralisée grâce à la sécurité énergétique et à l’industrialisation.

Cap sur le premier gaz et l’amélioration de la sécurité

Le 20 janvier, le navire FPSO a officiellement quitté la Chine, à destination du Sénégal et de la Mauritanie via Singapour. Son départ de Chine fait suite à trois années de construction et d’essais en mer réussis. L’installation, qui comprend huit modules de traitement et de production et mesure 270 m de long, 54 m de large et 31,5 m de profondeur, est prévue pour accueillir 140 personnes à bord et traiter le gaz destiné à l’installation flottante de gaz naturel liquéfié (GNL) associée à GTA.

Représentant une partie essentielle du développement global de GTA, le navire FPSO permettra de traiter jusqu’à 500 millions de pieds cubes standard de gaz, ainsi que de produire 2,3 millions de tonnes de GNL par an (mtpa) dans le cadre de la première phase de développement GTA. Dans la deuxième phase, ce chiffre sera multiplié par deux, avec une production pouvant atteindre 10 millions de tonnes par an. 

Gordon Birrell, vice-président exécutif de la production et des opérations de bp, a déclaré à propos de cette réalisation : “Il s’agit d’une étape fantastique pour cet important projet, qui illustre parfaitement la stratégie résiliente de bp en matière d’hydrocarbures”. L’équipe a réalisé ce travail dans un environnement difficile, même pendant COVID, en gardant toujours la sécurité des opérations au cœur de ses activités. Avec le soutien continu de nos partenaires, la Société Mauritanienne des Hydrocarbures (SMHPM) en Mauritanie, Petrosen au Sénégal et Kosmos Energy, nous restons engagés à aider les deux pays à développer leurs ressources de classe mondiale de manière.

Que signifie la première production pour la région MSGBC?

Développé conjointement par l’opérateur bp, Kosmos Energy, le ministère mauritanien du Pétrole, de l’Energie et des Mines, le ministère sénégalais du Pétrole et des Energies, ainsi que la Société nationale mauritanienne de pétrole (NOC) SMHPM et la NOC sénégalaise Petrosen, Technip Energies ayant remporté le contrat d’ingénierie, de fourniture, de construction, d’installation et de mise en service, le projet GTA, qui constitue le plus grand développement d’hydrocarbures en cours dans la région, devrait entrer en production au troisième trimestre de cette année avec le départ du navire FPSO. Le projet lui-même devrait transformer l’espace énergétique régional en introduisant un approvisionnement viable et à long terme en gaz naturel, ouvrant ainsi des opportunités pour la production d’électricité, l’industrialisation et la génération de revenus via les exportations. Les réserves récupérables, allant jusqu’à 15 trillions de pieds cubes (tcf), seront maximisées à un moment où les acteurs mondiaux cherchent à capitaliser sur les ressources gazières africaines.

Cependant, la célébration du premier gaz fait plus que démontrer la résilience des gouvernements respectifs à monétiser les ressources gazières offshore. Peu de temps après le lancement de GTA, le projet Sangomar, pionnier de l’exploitation pétrolière au Sénégal, d’une capacité de 100 000 barils par jour, est également sur le point d’être mis en production, ce qui renforce l’engagement des majors de l’énergie et des gouvernements régionaux concernés. Au début du mois de décembre 2022, le promoteur du projet, Woodside Energy, a annoncé que la construction du navire FPSO pour la phase 1 du développement du champ de Sangomar était terminée, la production étant désormais prévue pour la fin de 2023.

Avec ces développements, une nouvelle ère de sécurité énergétique est en vue pour la région à un moment où les marchés mondiaux sont dans un état constant de volatilité. Pour l’Afrique, la première production de la GTA et de Sangomar donnera le coup d’envoi de l’industrialisation et de l’électrification, déclenchant des opportunités dans de multiples secteurs de l’économie. Pour le secteur mondial de l’énergie, un nouvel approvisionnement en pétrole et en gaz sera sur le marché, ce qui permettra de s’affranchir de la dépendance à l’égard de la Russie et d’améliorer la stabilité.

De plus, le succès de GTA et de Sangomar devrait avoir un effet multiplicateur sur le lancement de projets dans toute la région, les promoteurs espérant reproduire le succès de ces projets pionniers. En particulier, le développement voisin de GTA, le projet BirAllah, basé en Mauritanie et représentant 13 tcf, la plus grande découverte de gaz en eaux profondes de 2019, a longtemps été considéré comme une suite au projet GTA lui-même. Après la première production de GTA, l’intérêt devrait se tourner vers BirAllah, les promoteurs du projet envisageant une décision finale d’investissement (FID). Parallèlement, le partenariat bp-Kosmos a réservé cette année à la sécurisation de FID du projet sénégalais Yakaar-Teranga (20 tcf), un nouveau développement prometteur situé dans le bloc Cayer Profond au sud de GTA.

Ainsi, le succès de la première production d’hydrocarbures déclenchera la croissance de l’ensemble du secteur de l’énergie et de l’économie au sens large. Les détails de ces avantages seront présentés lors de l’édition 2023 de la conférence et exposition MSGBC Oil, Gas & Power, qui se tiendra les 21 et 22 novembre en Mauritanie.

Lors de l’édition 2022, le développeur de projet Kosmos Energy a fait le point sur le projet GTA, et maintenant, lors de l’édition 2023 en novembre, les parties concernées ne se contenteront pas de célébrer la première production, mais discuteront de la suite des événements ainsi que de l’avancement des autres développements. 2023 devrait être l’année de la première production d’hydrocarbures pour la région MSGBC, mais 2024, signera le début d’une nouvelle ère de lancement de multi-projets.

Share This Article

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on reddit
Share on whatsapp
Share on email

Other Reads

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power is the African continent’s leading investment platform for the energy sector. Through a series of events, online content and investment reports, we unite the entire energy value chain – from oil and gas exploration to renewable power – and facilitate global and intra-African investment and collaboration.
X
X